Audit et norme ISO 14001

ISO 14001

Pour obtenir la certification ISO 14001, comme toute autre démarche ISO, l’organisme doit faire recourt à une démarche audit bien spécifique.

Audit et certification

L’audit est une procédure professionnelle documenté qui permet d’effectuer un examen d’expertise des procédures au sein d’une organisation. Elle contrôle les états comptables et financiers, les procédures adoptées, et le contrôle interne d’un département précis. Cette démarche s’exerce par des organismes agréés et spécialisés dans la matière. Il existe plusieurs types d’audit : qui se rapportent à la qualité des produits, la sécurité des informations, plus particulièrement le contrôle de l’impact des activités sur l’environnement….Cette méthode permet de vérifier la conformité des démarches suivies aux exigences des référentiels internationaux telle que l’organisme international de normalisation. Dans le contexte de la politique de la gestion des systèmes de management environnemental, l’ISO établit des procédures à suivre sous le titre de la norme ISO 14001. La conformité à cette norme entraîne l’organisation concernée à la certification ISO. Cette stratégie finit par assurer que les services et les produits issus des entreprises certifiées respectent tous les composants de l’environnement et procurent une économie des ressources utilisées.

Les concepts essentiels de l’ISO 14001

La norme ISO 14001 s’applique sur le composant environnemental sur lequel l’entreprise possède un effet de façon directe ou bien indirecte. Elle se base sur un ensemble de principes qui garantissent son efficacité. En effet, elle fait l’objet de la demande de n’importe quelle organisation, quelle que soit sa taille, son emplacement, et son activité. Elle requière l’engagement de la direction générale et de se conformer aux réglementations environnementales internationales. Cette démarche doit mener vers une certification ISO et s’inscrire dans le contexte du développement durable. Concernant son contenu, elle ne contient pas d’exigences, elle met en place seulement un cadre dans lequel l’entreprise concernée doit œuvrer. Cette démarche ISO ne concerne que des critères liés au management de l’environnement. Elle stimule l’utilisation des inventions dans le domaine technologique.